Ecrire sur soi
Défi j'écris tous les jours

Ecrire chaque jour – Jour 6 : La puissance thérapeutique de l’écriture

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager.

Introduction

Aujourd’hui, nous plongeons dans les profondeurs de notre âme d’écrivains pour explorer une question fondamentale : pourquoi écrivons-nous ?

Cette réflexion, inspirée par les mots profonds de Rainer Maria Rilke, nous amène à considérer l’écriture non seulement comme un acte créatif, mais aussi comme un « supplément d’être« . Pour moi, écrivaine et psychologue, l’écriture dépasse la simple narration : elle devient une extension de mon être, un moyen d’explorer et de comprendre les multiples facettes de ma personnalité et de mon expérience humaine.

En tant que professionnelle de la psychologie, je vois aussi l’écriture comme une fenêtre ouverte sur l’introspection.

À travers cet article et ce nouveau jour du défi Ecrire chaque jour , je souhaite partager avec vous non seulement mon parcours personnel avec l’écriture, mais aussi la façon dont elle peut servir d’outil thérapeutique puissant, offrant un espace pour la découverte de soi et l’expression libre.

Alors, prenons nos stylos et nos cahiers, et ensemble, explorons pourquoi l’écriture est essentielle pour notre « supplément d’être ».

1 : Exploration personnelle

Pour explorer l’écriture thérapeutique cela me semble important de tenter d’appréhender ce qui nous pousser à tenter l’aventure de l’écriture. Je vous propose mon texte sur ce sujet à la suite de cette citation bien connue de Rilke

Entrez en vous-même, cherchez le besoin qui vous fait écrire : examinez s’il pousse ses racines au plus profond de votre cœur. Confessez-vous à vous-même : mourriez-vous s’il vous était défendu d’écrire ? Ceci surtout : demandez-vous à l’heure la plus silencieuse de votre nuit : « Suis-je vraiment contraint d’écrire ? » Creusez en vous-même vers la plus profonde réponse. Si cette réponse est affirmative, si vous pouvez faire face à une aussi grave question par un fort et simple : « Je dois », alors construisez votre vie selon cette nécessité. Votre vie, jusque dans son heure la plus indifférente, la plus vide, doit devenir signe et témoin de cette poussée. Alors, approchez de la nature. Essayez de dire, comme si vous étiez le premier homme, ce que vous voyez, ce que vous vivez, aimez, perdez. Extrait de Lettres à un jeune poète, Rainer Maria Rilke.

Lettre à un jeune poète

« Suis-je vraiment contraint d’écrire ? »

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Défi Ecrire chaque jour - Jour 3 - Les consignes d'écriture

Est-ce que je dois écrire ? Y suis-je contrainte ? Sans doute non. Mais c’est, je dirais, un supplément d’existence. Quelque chose qui donne un sens, une orientation à mon existence. Ainsi je pourrais faire sans, mais avec ma vie prend de l’épaisseur grâce à ces personnages auxquels je donne vie, à ces histoires qui se déploient au fil des jours dans un document Word pour devenir ensuite un livre. Ils existent alors ! Ce supplément d’être ce sont tous ces personnages qui, malgré leurs diversités, sont autant de parties de moi dans une complexité parfois inconsciente.

J’aime créer une femme, un homme, un enfant, un ado, fabriquer des familles, des histoires, des fuites et des départs. Lacan, parlant de la psychanalyse, dit qu’on guérit par surcroît. J’ai envie de dire que l’écriture aussi apporte une plongée en soi par surcroît. On peut faire sans, peut-être, mais on gagne tant à plonger en écriture. Plonger en soi, pourrait-on dire, car même si nous créons de toutes pièces histoire et personnages, ils viennent forcément nous raconter. Mes trois romans parlent d’histoires de départs alors que les situations et les personnages sont extrêmement différents. Sans doute en moi y a-t-il l’idée de la nécessité de partir pour naître à soi.

Les auteurs, me semble-t-il, tournent autour de quelques sujets qu’ils abordent différemment dans chaque livre, mais quelque chose insiste, qui veut se dire. Cela n’est-il pas en soi ce qui implique la nécessité d’écrire, que ce quelque chose se dise, s’écrive, soit lu et entendu ? Alors j’écris pour trouver, fouiller, laisser advenir, moins souffrir, comprendre, pardonner, aimer, reconnaître, chercher, rencontrer. Avant 2018, j’écrivais pour arriver à raconter une histoire entière et j’achoppais. Mais que se passe-t-il après, je ne savais pas, et en 2018, après avoir suivi un stage bien nommé « Oser écrire », j’ai pu enfin m’autoriser à ne pas être Hugo, Flaubert, Woolf, Zola, Colette ou que sais-je, juste moi, Olivia, et j’avais le droit d’écrire. Depuis, je n’arrête plus et chaque jour sous mes doigts, les mots cherchent et, sans avoir l’air de parler de moi, ils me disent : j’existe dans chacune de mes histoires, chacun de mes personnages, jusqu’aux plus secondaires. Alors voilà le supplément d’être, non nécessaire mais tellement enivrant, une promesse d’exploration de l’âme, de la psyché. Et ce supplément d’être, je ne le quitterai pour rien au monde. Donc oui, Monsieur Rilke, je dois écrire.

Olivia

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Journaling numérique avec l'application Journal d'Apple : Révolutionner l'écriture thérapeutique

 2 : L’écriture comme fenêtre sur soi

Exploration et découverte

Lorsque nous écrivons, nous nous engageons dans un processus d’exploration personnelle. Pour moi, chaque session d’écriture est une aventure où je découvre des fragments inconnus de mon être. Comme une cartographe de l’âme, j’explore les territoires cachés de mes pensées et de mes sentiments. Chaque personnage que je crée, chaque intrigue que je développe, est un reflet de mon monde intérieur, une fenêtre ouverte sur mes rêves, mes peurs, et mes désirs.

L’Écriture comme outil thérapeutique

Dans ma pratique clinique, j’ai observé l’efficacité de l’écriture en tant qu’outil thérapeutique.

Elle offre un espace sécurisé où mes patients peuvent exprimer des pensées et des émotions difficilement verbalisables.

L’écriture agit comme un catalyseur pour libérer des émotions refoulées, clarifier les pensées confuses, et confronter les expériences douloureuses. Elle permet aux individus de décomposer et de restructurer leur récit personnel, de réévaluer leurs expériences et de trouver un sens nouveau à leur vécu.

Un Miroir de l’âme

L’écriture est un miroir qui réfléchit les aspects les plus profonds de notre personnalité. Elle nous confronte à nos vérités les plus intimes, à nos contradictions, et à nos aspirations les plus profondes.

En écrivant, nous tissons un dialogue continu avec notre moi intérieur, explorant des facettes de notre personnalité qui restent souvent inexprimées.

Ce processus est à la fois libérateur et transformateur, car il nous permet de nous voir sous un jour nouveau, d’embrasser notre complexité, et de progresser vers une compréhension plus complète de qui nous sommes.

Conclusion

Ainsi, l’écriture est bien plus qu’une activité créative ou un passe-temps. C’est une quête d’authenticité, un voyage à la découverte de soi. Elle nous donne les clés pour déchiffrer les codes de notre psyché, pour voyager à travers les méandres de notre conscience.

En tant qu’écrivaine et psychologue, je continue à être émerveillée par le pouvoir transformatif de l’écriture, et j’encourage chacun à explorer ce chemin fascinant.

Homme qui écrit en thérapie

3 : L’écriture et la guérison

L’Écriture comme catharsis

Dans mon parcours personnel et professionnel, j’ai découvert l’écriture comme une forme puissante de catharsis. Elle permet de libérer des émotions intenses, souvent refoulées ou ignorées.

En écrivant, nous permettons à ces émotions de se manifester, de se transformer en mots, et finalement, de se dissiper. Cette libération émotionnelle est essentielle pour la guérison, car elle nous aide à faire face à nos blessures intérieures et à entamer un processus de réconciliation avec nous-mêmes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Défi écrire chaque jour - Jour 7: Ecrire à partir d'une photo

L’Écriture comme révélation

L’écriture révèle souvent des vérités cachées. Dans le silence et la concentration de l’acte d’écrire, nous pouvons entendre les murmures de notre inconscient, découvrir des pensées et des sentiments jusqu’alors inexplorés. Cette prise de conscience peut être un moment-clé dans notre cheminement thérapeutique, car elle nous offre la possibilité de comprendre et de traiter des aspects de notre histoire personnelle qui ont façonné notre identité actuelle.

L’écriture comme transformation

L’écriture est un agent de transformation. Elle nous permet de réécrire notre histoire, de changer notre perspective sur des événements passés, et de remodeler notre perception de nous-mêmes et du monde. En tant qu’auteure, j’ai expérimenté comment l’écriture peut mener à une transformation personnelle, en me permettant d’adopter une nouvelle narration pour ma vie, une qui est plus en harmonie avec qui je souhaite être.

Conclusion

En définitive, l’écriture est un voyage à la fois intérieur et extérieur. Elle est un pont entre notre monde intérieur, riche en émotions et en pensées, et le monde extérieur, où ces idées prennent forme et deviennent réelles. En tant que psychologue et écrivaine, je suis convaincue que l’écriture est un outil essentiel pour la guérison et le développement personnel. Elle offre un espace où nous pouvons nous rencontrer, nous comprendre et, en fin de compte, nous transformer.

Conclusion générale

En parcourant ensemble ces réflexions sur l’écriture, nous avons exploré comment elle peut servir de « supplément d’être » dans nos vies. L’écriture n’est pas seulement un acte de création, mais un puissant moyen de guérison, de découverte de soi et de transformation personnelle.

En tant qu’écrivaine et psychologue, j’ai partagé avec vous comment j’utilise l’écriture dans ma vie et dans ma pratique pour aider à naviguer dans les complexités de l’existence humaine.

Appel à l’action

Je vous invite à prendre votre plume. Réfléchissez à la manière dont l’écriture pourrait vous servir de « supplément d’être ». Peut-être pouvez-vous commencer par écrire sur ce que l’écriture signifie pour vous, ou tenter de créer un personnage qui reflète une partie de votre personnalité. Peu importe la forme que cela prend, l’important est de commencer à écrire.

Partagez vos expériences, vos découvertes et même vos défis dans les commentaires. Vos histoires sont précieuses et peuvent inspirer et aider d’autres lecteurs dans leur propre voyage d’écriture et de découverte de soi.

Ensemble, explorons la richesse que l’écriture peut apporter à nos vies.

Psychologue et écrivain, je partage dans mon site des articles sur l'écriture thérapeutique.

Un commentaire

  • Flore du Web

    C’est vrai que l’écriture permet de faire une sorte d’introspection. Ou parfois de mieux comprendre un sujet lorsqu’on enseigne quelque chose à travers un blog, ou bien même de déverser ce que l’on a dans sa tête en terme d’idées.
    C’est un outil très « simple » qui permet tant de choses.
    Merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *