Confiance en soi
Epanouissement personnel,  Psychologie

Transformez votre vie : Secrets pour booster votre estime et confiance en Soi

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager.

« Je n’ai pas confiance en moi. Je ne me sens pas à ma place. Je suis trop timide. »

Autant de phrases que j’entends régulièrement dans mon cabinet de psychologue, chacune portant en elle le poids d’un mal-être profondément ressenti.

Ces termes, souvent utilisés de manière interchangeable, cachent pourtant des réalités distinctes et complexes. Ils sont le reflet d’une estime de soi fragilisée, d’un regard sur soi-même teinté de doutes et d’incertitudes. 

Dans cet espace de parole et d’écoute, je suis témoin de la quête intime de chacun pour se réconcilier avec son propre reflet, pour trouver sa place dans un monde qui semble parfois si exigeant.

À travers cet article, je me propose de démêler l’écheveau de ces concept.  Il s’agira de plonger au cœur de notre construction psychologique pour mieux comprendre les enjeux qui se tissent autour de ces notions. Comment se construisent-ils ? Quelles influences ont-ils sur notre rapport à nous-mêmes et au monde ? En tant que psychologue, mais aussi en tant qu’individu ayant traversé ces questions, je partagerai avec vous des réflexions, qui, je l’espère, résonneront en chacun.

Au-delà de cette exploration, cet article se veut être un guide pratique. Je vous proposerai des moyens concrets pour travailler sur soi, pour avancer sur le chemin parfois sinueux de l’acceptation de soi et du renforcement de la confiance.

Parmi ces outils, l’écriture tiendra une place centrale. Je vous offrirai des consignes d’écriture spécifiques, conçues pour vous accompagner dans ce voyage intérieur, pour vous aider à dialoguer avec vous-même, à mettre des mots sur vos émotions et, petit à petit, à construire une relation apaisée et bienveillante avec votre propre être.

Définitions Clés

Confiance en soi

1. Confiance en soi : La confiance en soi est bien plus qu’un simple état d’esprit ; c’est la pierre angulaire de notre interaction avec le monde. Elle représente la conviction profonde qu’une personne a en ses propres capacités à réussir ou à réaliser une tâche spécifique. Cette confiance n’est pas statique ; elle évolue avec nos expériences, nos succès, mais aussi nos échecs. Elle est dynamique et varie selon les contextes et les situations. Une personne peut se sentir très confiante dans un domaine de sa vie, comme son travail, mais beaucoup moins dans un autre, comme ses relations sociales. La confiance en soi est donc à la fois un sentiment intérieur de compétence et une réponse adaptative aux défis extérieurs.

2. Estime de soi : L’estime de soi est l’évaluation subjective que nous faisons de notre propre valeur. Contrairement à l’amour de soi, qui est inconditionnel, l’estime de soi peut fluctuer en fonction de nos perceptions de réussite et d’échec. Elle se nourrit de nos accomplissements, mais peut également être fragilisée par nos revers. L’estime de soi est donc intimement liée à notre capacité à reconnaître et à valoriser nos propres qualités, ainsi qu’à notre résilience face aux défis de la vie.

3. Affirmation de soi : L’affirmation de soi est la capacité à exprimer clairement et directement ses pensées, ses sentiments, et ses besoins, tout en respectant ceux des autres. Elle est essentielle pour naviguer efficacement dans nos relations personnelles et professionnelles. L’affirmation de soi permet de poser des limites saines, de résoudre les conflits de manière constructive et de vivre en harmonie avec ses propres valeurs.

4. Timidité : La timidité est une réaction émotionnelle qui peut entraver les interactions sociales en raison de la peur du jugement ou de l’évaluation négative par les autres. Elle se manifeste souvent par de l’anxiété, un malaise ou une inhibition dans les situations sociales. Bien que courante, la timidité diffère de l’introversion en ce sens qu’elle est liée à la peur et à l’insécurité, plutôt qu’à une simple préférence pour les environnements moins stimulants.

5. Introversion et Extraversion : Ces termes décrivent les préférences individuelles en matière de sources d’énergie. Les introvertis trouvent leur énergie dans la réflexion intérieure, le calme et la solitude. Ils tendent à se ressourcer en passant du temps seuls ou dans des interactions plus intimes. À l’opposé, les extravertis puisent leur énergie dans l’interaction sociale, les activités dynamiques et les environnements stimulants. Ils s’épanouissent dans le partage et l’échange avec autrui.

Ces concepts clés sont fondamentaux pour comprendre notre psychologie personnelle et nos interactions avec les autres. Ils offrent un cadre pour réfléchir à notre propre chemin vers une meilleure acceptation de soi et une confiance en soi accrue.

Le paradoxe de l’existence humaine

Confiance avec les autres

Au cœur de notre être réside un paradoxe captivant, celui de l’isolement et de la connexion aux autres, qui façonne profondément notre expérience humaine.

D’un côté, nous sommes des entités singulières, traversant la vie avec nos propres pensées, nos émotions, et nos perspectives, ce qui, inévitablement, nous isole dans une certaine mesure. Notre monde intérieur, riche et complexe, demeure largement inconnu et inexploré par autrui. Cette solitude intrinsèque est souvent accentuée par nos aspirations individuelles, nos rêves personnels, et nos luttes intérieures, soulignant notre unicité et notre séparation d’avec les autres.

D’un autre côté, notre essence profondément sociale nous pousse vers la recherche de connexions, de relations, et d’interactions. Nous sommes des êtres intrinsèquement reliés, tissés dans le vaste tissu des sociétés humaines. Notre besoin d’amour, d’appartenance, et de reconnaissance par les autres atteste de cette réalité incontournable.

Ainsi, nous vivons dans cette tension constante entre notre désir d’affirmer notre individualité et notre quête d’intégration au sein du collectif.

La confiance en soi agit comme un pont entre notre monde intérieur isolé et le monde extérieur des interactions sociales.

Une solide confiance en soi nous permet de nous engager dans le monde avec assurance, de présenter nos idées et de partager nos sentiments sans une peur excessive du rejet ou du jugement.

Elle nous aide à reconnaître notre propre valeur, à la fois dans notre solitude et dans notre appartenance à un groupe, facilitant ainsi un équilibre entre notre besoin d’indépendance et notre désir de connexion.

L’impact de la confiance en soi sur notre rapport à nous-mêmes et aux autres est profond. À titre personnel, elle nous incite à explorer et à accepter notre propre complexité, à embrasser notre individualité tout en reconnaissant nos limites et nos vulnérabilités. Dans nos relations avec les autres, elle nous permet d’exprimer notre authenticité, de forger des liens significatifs basés sur le respect mutuel et la compréhension.

La quête d’un équilibre entre individualité et intégration sociale est donc intrinsèquement liée à la construction et au maintien de la confiance en soi. Reconnaître et apprécier notre unicité, tout en restant ouverts et réceptifs aux expériences et perspectives des autres, enrichit notre existence. Cela nous permet de vivre pleinement notre solitude, non pas comme une source d’isolement, mais comme un espace pour la croissance personnelle, tout en participant activement à la vie collective, où nous pouvons partager, apprendre, et contribuer.

En réfléchissant sur ce paradoxe, nous sommes invités à considérer comment notre propre confiance en soi influence notre capacité à être seuls sans nous sentir isolés, et à interagir avec les autres sans perdre notre essence. Cette exploration ouvre la voie à une compréhension plus profonde de nous-mêmes et de notre place dans le monde, mettant en lumière la beauté et la complexité de l’existence humaine.

Les fondements de la confiance en soi

La confiance en soi est un édifice complexe, construit sur les fondations de nos interactions avec le monde extérieur et les dialogues que nous entretenons avec nous-mêmes.

Trois piliers principaux soutiennent cette structure délicate : notre discours intérieur, les paroles que nous recevons des autres, et les messages que nous nous adressons à nous-mêmes.

Notre discours intérieur : Analyse de l’impact du dialogue interne sur la confiance en soi.

Notre discours intérieur joue un rôle crucial dans le développement et le maintien de notre confiance en soi. Il s’agit de cette voix intérieure qui commente nos actions, nos choix, et nos expériences. Ce flux continu de pensées peut être notre plus grand allié ou notre pire ennemi.

Un dialogue interne positif, qui reconnaît nos succès, valorise nos efforts, et nous encourage face aux défis, nourrit notre confiance en soi.

À l’inverse, un discours intérieur critique et négatif, qui magnifie nos erreurs et minimise nos accomplissements, peut saper notre estime de nous-mêmes et éroder notre confiance.

Apprendre à écouter, à comprendre, et à transformer ce dialogue interne en une source de soutien est essentiel pour bâtir une solide confiance en soi.

Ce qu’on dit de nous : Influence des étiquettes et des paroles reçues dès l’enfance.

Dès notre plus jeune âge, les mots et les étiquettes que nous recevons de notre entourage commencent à façonner notre image de nous-mêmes. Les parents, les enseignants, et les pairs jouent un rôle significatif dans ce processus.

Les paroles positives, encouragées et valorisantes, contribuent à bâtir notre estime de soi et notre confiance. Cependant, les commentaires négatifs, les étiquettes réductrices, et les critiques peuvent laisser des traces profondes, nous amenant à douter de nos capacités et de notre valeur.

Reconnaître l’impact de ces paroles et travailler à les dépasser est un pas crucial vers le renforcement de la confiance en soi.

Ce que nous nous disons : Importance de reconnaître nos pensées négatives et positives.

Enfin, la manière dont nous nous parlons à nous-mêmes, à travers nos pensées et auto-évaluations, est fondamentale pour notre confiance en soi.

Prendre conscience de nos pensées négatives — celles qui nous critiquent, qui doutent de nos capacités, ou qui anticipent l’échec — est le premier pas vers leur transformation.

Remplacer ces pensées par des affirmations positives et réalistes, qui reconnaissent notre valeur, célèbrent nos succès, et envisagent l’avenir avec espoir et détermination, renforce notre estime de soi et notre confiance. Ce travail intérieur exige de la pratique et de la patience mais est essentiel pour cultiver une relation bienveillante avec soi-même et bâtir une confiance en soi durable.

La construction de la confiance en soi est un voyage intérieur profond, un processus dynamique influencé par nos dialogues internes, les voix de notre passé, et les messages que nous choisissons de nous adresser. En explorant et en remodelant ces fondations, nous ouvrons la voie à une vie plus épanouie, guidée par la confiance et l’acceptation de soi.

Comprendre qui nous sommes

La quête pour comprendre qui nous sommes dépasse largement le cadre de nos réussites, de nos échecs, et même de nos traits de caractère distinctifs. Cette exploration intime de notre identité nous invite à regarder au-delà des critères tangibles et des réalisations externes pour toucher à l’essence même de notre être.

Réflexion sur l’identité au-delà des réussites, des échecs, et des traits de caractère.

Notre identité est une mosaïque complexe composée de bien plus que la somme de nos expériences ou de nos attributs. Elle englobe la profondeur de nos rêves, la richesse de nos passions, et l’unicité de notre vision du monde.

Les réussites et les échecs, bien qu’importants, ne définissent pas entièrement qui nous sommes. Ils sont plutôt des moments qui façonnent notre parcours, des étapes qui nous offrent des leçons et qui contribuent à notre croissance.

De même, nos traits de caractère, bien qu’ils influencent notre manière d’interagir avec le monde, ne capturent pas à eux seuls la totalité de notre essence.

Notre identité est fluide, évoluant avec chaque nouvelle expérience, chaque réflexion, et chaque connexion.

L’importance de l’évolution personnelle et de la capacité à aimer et être aimé.

L’un des aspects les plus fondamentaux de notre identité est notre capacité à évoluer, à grandir, et à nous transformer. L’évolution personnelle est le moteur de notre voyage à travers la vie, nous poussant à explorer de nouveaux horizons, à surmonter des défis, et à redéfinir nos limites. Cette croissance continue est essentielle à notre bien-être et à notre épanouissement.

Au cœur de notre être, il y a aussi un besoin profond d’amour et de connexion. La capacité à aimer et être aimé est intrinsèque à notre nature humaine et joue un rôle central dans notre expérience de vie. L’amour enrichit notre existence, nous apporte joie et soutien, et nous relie les uns aux autres de manière profonde et significative. Il nous enseigne la valeur de la vulnérabilité, de la générosité, et de l’empathie, nous aidant à construire des relations authentiques et enrichissantes.

Comprendre qui nous sommes implique donc une introspection continue et une ouverture au changement. Cela signifie embrasser notre complexité, célébrer notre capacité à évoluer, et reconnaître l’importance fondamentale de l’amour dans notre vie. En naviguant à travers cette quête d’identité, nous apprenons à apprécier non seulement ce que nous faisons et ce que nous avons, mais surtout, qui nous sommes au plus profond de nous-mêmes.

Origines du manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi peut être perçu comme une toile complexe tissée à partir de divers fils, dont les principaux sont l’éducation, les traumas vécus, la résilience, ainsi que l‘influence des relations et des expériences personnelles. Chacun de ces éléments joue un rôle crucial dans le développement de notre perception de nous-mêmes et de notre capacité à naviguer dans le monde avec assurance.

Rôle de l’éducation, des traumas, et de la résilience dans le développement de la confiance en soi.

L’éducation joue souvent un rôle fondamental dans le façonnement de notre confiance en soi dès notre plus jeune âge. Les messages que nous recevons de nos parents, enseignants et mentors peuvent soit encourager l’autonomie, la prise de risque calculée et l’appréciation de nos propres compétences, soit, au contraire, instiller le doute, la peur de l’échec et une dépendance à la validation externe.

Les traumas, qu’ils soient physiques, émotionnels ou psychologiques, laissent des empreintes indélébiles qui peuvent profondément affecter notre estime personnelle. Les événements traumatisants, surtout lorsqu’ils sont vécus dans l’enfance, peuvent créer des croyances limitantes sur nous-mêmes et sur le monde qui nous entoure, entravant ainsi le développement d’une confiance solide en nos capacités et en notre valeur.

La résilience, ou notre capacité à récupérer et à nous adapter face à l’adversité, joue également un rôle significatif. Elle détermine en grande partie notre capacité à surmonter les défis sans perdre confiance en nos propres forces. La résilience peut être renforcée par le soutien des proches, une éducation positive et des expériences de vie qui nous permettent de reconnaître notre propre endurance et adaptabilité.

Discussion sur l’influence des relations et des expériences vécues.

Etre en groupe

Nos relations et nos expériences vécues ont un impact considérable sur notre perception de nous-mêmes et sur notre confiance en soi. Des relations saines et soutenantes peuvent nous aider à développer une image positive de nous-mêmes et à renforcer notre croyance en nos capacités. À l’inverse, des relations toxiques ou des expériences négatives, comme l’échec répété sans soutien adéquat pour comprendre et apprendre de ces échecs, peuvent miner notre estime de soi.

La manière dont nous interprétons et intégrons nos expériences, qu’elles soient réussites ou échecs, influence également notre confiance en soi. Apprendre à voir l’échec comme une opportunité de croissance plutôt qu’une marque d’infériorité personnelle peut transformer notre approche de la vie et notre perception de nos propres capacités.

En somme, le manque de confiance en soi est souvent le résultat d’une combinaison complexe de facteurs, incluant l’éducation, les expériences de traumas, la résilience face aux défis, ainsi que la nature de nos relations et expériences.

Reconnaître ces influences est le premier pas vers la reconstruction d’une confiance en soi plus forte et plus résiliente, permettant ainsi une vie plus épanouie et authentique.

Chemins vers le changement

Développer l’amour de soi, l’estime de soi, et la confiance en soi est un voyage intérieur qui nécessite engagement, patience et persévérance. Heureusement, il existe de nombreuses stratégies et actions concrètes que nous pouvons entreprendre pour faciliter ce cheminement vers un changement positif et durable.

Stratégies pour développer l’amour de soi, l’estime de soi, et la confiance en soi.

  1. Pratiquez l’auto-compassion : Commencez par vous traiter avec la même gentillesse, compréhension et patience que vous offririez à un ami. L’auto-compassion implique de reconnaître nos souffrances, nos échecs et nos insuffisances sans jugement et avec une attitude bienveillante envers nous-mêmes.
  2. Prenez conscience des pensées sur vous-même: Il est essentiel de devenir un observateur attentif de vos propres pensées, particulièrement celles que vous entretenez sur vous-même. Interrogez la nature de ces pensées : sont-elles majoritairement positives ou négatives ? Apprenez à identifier les schémas de pensée automatiques qui peuvent vous tirer vers le bas, comme la tendance à se focaliser sur les échecs ou à se critiquer sévèrement. En prenant conscience de ces pensées, vous ouvrez la porte à la possibilité de les transformer. Cette prise de conscience est le premier pas vers un dialogue intérieur plus positif et bienveillant.
  3. Tirez expérience des épreuves de vie: Chaque épreuve que nous traversons est une source potentielle d’apprentissage et de croissance. Après avoir traversé une période difficile, prenez un moment pour réfléchir : qu’avez-vous appris sur vous-même ? Quelles forces inattendues avez-vous découvertes ? Comment pouvez-vous utiliser cette expérience pour mieux faire face aux défis futurs ? En tirant des leçons de nos épreuves, nous construisons une confiance en soi basée sur la réalisation concrète de notre capacité à surmonter les adversités.
  4. Établissez des affirmations positives : Créez et répétez des affirmations qui renforcent votre valeur intrinsèque, vos compétences et votre capacité à surmonter les défis. Les affirmations comme « Je suis capable », « Je suis digne d’amour et de respect », ou « Je me fais confiance pour prendre les bonnes décisions » peuvent remodeler votre dialogue intérieur.
  5. Fixez-vous des objectifs réalisables : Atteindre des petits objectifs peut améliorer significativement votre confiance en vous. Chaque succès, même mineur, est un pas vers une plus grande confiance en soi.
  6. Cultivez la gratitude : Tenez un journal de gratitude pour vous rappeler quotidiennement des choses, grandes ou petites, pour lesquelles vous êtes reconnaissant. La gratitude aide à recentrer notre attention sur les aspects positifs de notre vie, réduisant ainsi le pessimisme et augmentant notre estime de soi.
  7. Entourez-vous positivement : Choisissez consciemment de passer du temps avec des personnes qui vous soutiennent, vous encouragent et vous valorisent. L’environnement social a un impact significatif sur notre perception de nous-mêmes.
  8. Engagez-vous dans des activités qui vous passionnent : Participer à des activités ou des hobbies qui vous intéressent peut non seulement augmenter votre joie et votre satisfaction dans la vie mais aussi renforcer votre sentiment de compétence et d’accomplissement.

Suggestions d’actions concrètes et de réflexions pour un changement positif.

  1. Réfléchissez sur vos succès : Prenez le temps de réfléchir à vos réussites passées, quelles qu’elles soient. Cela peut vous aider à reconnaître votre potentiel et à renforcer votre confiance en vos capacités.
  2. Pratiquez la pleine conscience : Des techniques telles que la méditation et la pleine conscience peuvent vous aider à vous ancrer dans le présent, réduisant ainsi l’anxiété et augmentant votre conscience de soi, ce qui est essentiel pour l’amour de soi et la confiance en soi.
  3. Demandez des retours constructifs : Solliciter des retours d’amis, de collègues ou de mentors peut fournir des perspectives précieuses sur vos forces et vous aider à identifier des domaines d’amélioration de manière bienveillante.
  4. Affrontez vos peurs : Identifier vos peurs et les affronter progressivement peut considérablement augmenter votre confiance en vous. Commencez par des défis petits mais significatifs et montez progressivement en puissance.

En suivant ces chemins vers le changement, en explorant ces stratégies et en mettant en pratique ces actions concrètes, vous pouvez progressivement bâtir et renforcer votre amour de soi, votre estime de soi et votre confiance en soi. Ce voyage vers l’auto-amélioration est unique à chaque individu, mais chaque pas, aussi petit soit-il, est une victoire en soi.

Atelier d’écriture

  1. Faire une liste de toutes ses critiques intérieures (10 min) : Cet exercice permet de mettre en lumière le dialogue intérieur négatif, souvent automatique et inconscient. En identifiant ces critiques, les participants peuvent commencer à les remettre en question et à travailler sur des réponses plus bienveillantes et constructives. C’est un premier pas crucial vers la diminution de l’autocritique et l’amélioration de l’estime de soi.
  2. Faire une liste de nos réussites, modestes ou plus conséquentes (15 min) : Cela encourage à reconnaître et célébrer ses propres succès, qu’ils soient grands ou petits. Cet exercice peut révéler aux participants qu’ils ont accompli plus qu’ils ne le pensaient et renforcer la perception de leurs compétences et de leur valeur personnelle. C’est un excellent moyen de contrebalancer le biais négatif souvent présent dans notre auto-évaluation.
  3. Faire une liste des phrases qu’on a dit de vous et qui vous ont marqué (15 min) : Cet exercice permet d’explorer l’impact des mots des autres sur notre propre perception. Il peut aider à identifier des croyances limitantes issues de commentaires externes et à travailler sur la désidentification d’avec ces étiquettes. Cela peut aussi être l’occasion de réfléchir sur les commentaires positifs souvent oubliés ou minimisés et de les réintégrer dans notre image de soi.
  4. Vous êtes votre meilleur ami et vous parlez de vous à un autre ami, écrivez le texte de votre meilleur ami sur vous (20 min) : C’est un exercice puissant de restructuration cognitive. Il invite à adopter une perspective extérieure et bienveillante envers soi-même, souvent plus indulgente et positive que notre autocritique habituelle. En se voyant à travers les yeux d’un ami, les participants peuvent découvrir des qualités et des forces qu’ils avaient ignorées ou sous-estimées.
Atelier d'écriture

Conclusion

En conclusion, la quête de la confiance en soi nous amène inévitablement à plonger dans les profondeurs de notre être, à faire face à nos traumas et à examiner les phrases intérieures que, au fil du temps, nous avons intégrées et qui ont façonné notre perception de nous-mêmes.

Cette introspection n’est pas une tâche facile. Elle exige du courage pour affronter notre vérité, reconnaître les blessures du passé et les messages limitants que nous avons pu accepter comme des vérités immuables. Pourtant, c’est dans ce courageux face-à-face avec nous-mêmes que réside la clé d’une transformation profonde.

Cultiver l’objectivité dans le regard que nous portons sur nous-mêmes est un acte libérateur. Cela signifie apprendre à se voir sous un jour plus juste et plus bienveillant, reconnaissant nos forces et nos vulnérabilités avec une égale acceptation. Chaque pas vers une meilleure compréhension de soi est un pas vers la libération des chaînes de nos doutes et de nos peurs, nous ouvrant ainsi la voie vers une confiance en soi authentique et inébranlable.

Je vous invite donc à embrasser ce voyage intérieur avec ouverture et curiosité. Les consignes d’écriture proposées dans cet article sont conçues pour vous guider dans cette exploration, vous offrant des outils pour dialoguer avec votre moi intérieur, démêler les fils de vos pensées et émotions, et reconstruire votre récit personnel sur des fondations plus solides et positives.

N’hésitez pas à pratiquer ces consignes d’écriture, à vous laisser surprendre par ce que vous découvrirez sur vous-même et, si le cœur vous en dit, à partager vos textes, réflexions et sentiments en commentaire.

Psychologue et écrivain, je partage dans mon site des articles sur l'écriture thérapeutique.

6 commentaires

  • DENIS

    Une fois de plus, ton article me parle. Etant un « petit dernier » à la fois non désiré et chouchouté, j’ai toujours eu du mal à me positionner en terme d’image de moi, vis-à-vis de moi-même et vis-à-vis de mon entourage. Plus grave, je pense avoir transmis à mon fils des croyances limitantes dont il a du mal à se dépêtrer.
    Bon, on fait avec, mais il aura fallu du temps pour gérer cela !

  • La Rousse du Bricolage

    Pas facile de bien se positionner ! Il faut apprendre à repérer ce qui a fait de nous ce que nous sommes, puis voir quelles sont les implications de nos gestes éducatifs sur nos enfants… avant de tenter tant bien que mal de réparer tout cela, puis de faire avec !
    Merci pour tes pistes et pour tes conseils ! Ils sont un appui précieux !

  • Laura

    Merci pour cet article qui touche une corde sensible en moi. Je vais m’essayer à l’atelier d’écriture qui nous est proposé et travailler davantage sur ma confiance en moi.

  • Jackie

    Lorsqu’il m’arrive d’avoir des pensées négatives, j’ai une petite astuce. Ma petite voix intérieure je l’ai surnommée Bruno. Dès que je sens les pensées négatives arriver, je lui dis : « Bruno, tais-toi ! » et tu sais quoi ? … Ca marche !

  • jouvenon

    Super article ! Nous devrions toutes muscler notre confiance et notre estime de nous chaque matin … Et ce sujet se répercute directement sur notre rapport à l’argent et la valeur professionnelle que nous nous donnons …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

🎁 Participez à notre prochain webinaire suivi d'un  atelier d'écriture en ligne gratuit  : Thème "La séparation" Dimanche 21 Avril  de 10h à 12h📙