Atelier d'écriture thérapeutique
L'écriture thérapeutique

Découverte de l’écriture thérapeutique : Comprendre ses fondements

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez pas à le partager.

Nous sentons instinctivement combien l’écriture peut être un outil intéressant pour prendre soin de soi et mieux se connaître. Nous avons en effet tous un jour pris un carnet pour y consigner nos émotions ou tenter de faire le point en passant par l’écriture de quelques mots, phrases, points posés sur une feuille ou un document virtuel.

L’écriture est-elle thérapeutique? Oui, elle peut l’être. Les arts sont souvent utilisés pour leurs bienfaits thérapeutique comme l’atteste la discipline de l’art-thérapie et l’utilisation dans médias artistiques dans certaines psychothérapies.  

Qu’est-ce exactement que l’écriture thérapeutique, et en quoi se distingue-t-elle de l’écriture ordinaire ou créative que nous pratiquons depuis notre plus jeune âge ?

 Cet article se propose d’explorer les fondements de l’écriture thérapeutique, ses objectifs, et les principes qui la sous-tendent, tout en soulignant ses puissants bienfaits sur notre bien-être mental et émotionnel.

Que vous soyez un novice curieux ou quelqu’un cherchant des moyens concrets pour améliorer votre santé mentale et émotionnelle, cet article vise à vous ouvrir les portes d’une pratique transformative, en vous guidant pas à pas dans le monde enrichissant de l’écriture thérapeutique.

Définition de l’écriture thérapeutique

L’écriture thérapeutique est une forme de soin de soi qui utilise l’écriture comme un outil de guérison émotionnelle et psychologique. Cette pratique vise à explorer ses pensées et sentiments, souvent non exprimés autrement, pour favoriser un état de bien-être mental. Elle se distingue par son intention et son processus : l’objectif n’est pas de créer une œuvre littéraire, mais de se libérer des poids émotionnels et de clarifier ses pensées.

Les principes fondamentaux de l’écriture thérapeutique reposent sur l’expression personnelle, la réflexion, et la découverte de soi.

Elle peut prendre plusieurs formes, des journaux intimes, où l’on consigne ses réflexions quotidiennes, à des consignes d’écriture proposées par un art-thérapeute ou un psychologue si vous participez à un atelier ou dans un livre si vous suivez un guide d’écriture thérapeutique, aux lettres adressées à soi-même ou à autrui, qui ne seront jamais envoyées.

Le processus d’écrire permet de mettre à distance les événements vécus, de les analyser et de les restructurer, facilitant ainsi la gestion des émotions et contribuant à une meilleure santé mentale.

Exemples en pratique :

  1. Journal de gratitude : Tenir un journal où l’on note quotidiennement les choses pour lesquelles on est reconnaissant peut améliorer significativement l’humeur et l’optique sur la vie, en mettant l’accent sur le positif plutôt que sur les défis.
  2. Lettres de pardon : Écrire une lettre à quelqu’un qui nous a blessé, sans intention de l’envoyer, peut aider à traiter les sentiments de rancœur et à trouver un sentiment de paix et de clôture.
  3. Récits de vie : Rédiger des segments de notre histoire personnelle peut nous aider à comprendre et à accepter notre passé, à reconnaître notre croissance et à influencer positivement notre avenir.
  4. Ecrire un texte à partir d’une consigne d’écriture: Utiliser des consignes d’écriture spécifiques peut être un moyen puissant pour déclencher la réflexion et l’expression créative. Ces prompts peuvent varier depuis des questions introspectives jusqu’à des scénarios imaginatifs, vous invitant à explorer différents aspects de votre psyché, vos rêves, ou vos peurs. Par exemple, une consigne pourrait être : « Écrivez une lettre à votre moi plus jeune. Que lui diriez-vous ? Quels conseils, quelles assurances ou quels avertissements partageriez-vous ? » Cette pratique peut encourager un dialogue intérieur profond, offrir des perspectives nouvelles sur des situations vécues et faciliter le processus de guérison émotionnelle.
  5. Méditations écrites: La méditation et l’écriture peuvent se compléter merveilleusement. Commencez par une courte méditation pour vous centrer et calmer votre esprit. Ensuite, ouvrez votre journal et laissez les mots couler librement, sans jugement. Écrivez sur ce qui vous vient à l’esprit, vos pensées, vos sentiments, ou même les sensations physiques du moment. Cette pratique peut aider à réduire le stress, à clarifier vos pensées et à augmenter votre conscience de l’instant présent.
  6. Liste de rêves et d’objectifs: Écrire vos rêves et objectifs peut non seulement vous aider à clarifier ce que vous souhaitez réaliser mais aussi à renforcer votre motivation pour prendre des actions concrètes. En visualisant vos aspirations sur papier, vous créez un engagement envers vous-même et ouvrez la voie à la planification et à la réalisation de ces objectifs.
  7. Exploration des valeurs personnelles: Prenez le temps d’écrire sur vos valeurs fondamentales. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous dans la vie ? Comment ces valeurs influencent-elles vos décisions et actions quotidiennes ? Cette réflexion écrite peut vous aider à mieux vous comprendre et à vivre une vie plus alignée avec ce qui compte réellement pour vous.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Défi Ecrire chaque jour - 13e jour: L'autobiographie est-elle thérapeutique? 
Atelier d'écriture

Chaque point offre une méthode concrète pour intégrer l’écriture thérapeutique dans la vie quotidienne, en encourageant l’auto-exploration et la croissance personnelle. Ces techniques peuvent être adaptées et personnalisées pour répondre aux besoins et aux intérêts de chacun, offrant ainsi un chemin flexible vers le bien-être mental et émotionnel.

L’écriture thérapeutique sert de pont entre notre monde intérieur et notre capacité à naviguer dans le monde extérieur plus sereinement. En plongeant dans cette pratique, nous pouvons dénouer les fils emmêlés de nos expériences, découvrir des vérités cachées sur nous-mêmes, et avancer vers un état de plus grande harmonie et de compréhension.

L’écriture thérapeutique, L’écriture ordinaire et créative

Lorsqu’on aborde le sujet de l’écriture thérapeutique, il est essentiel de comprendre en quoi elle se distingue de l’écriture ordinaire et de l’écriture créative. Ces distinctions ne se situent pas uniquement dans les techniques employées, mais aussi dans les intentions, les processus, et les effets sur l’individu.

L’écriture thérapeutique est principalement axée sur le bien-être mental et émotionnel de l’écrivain. Elle n’a pas pour objectif la publication ou la reconnaissance littéraire, mais vise plutôt l’exploration de soi, la gestion des émotions, et la résolution de problèmes personnels. Dans cette forme d’écriture, le processus est tout aussi important, sinon plus, que le produit final. Les écrits peuvent rester privés, servant d’outil pour clarifier les pensées et les sentiments, et pour travailler à travers des expériences difficiles ou traumatisantes.

L’écriture ordinaire, d’autre part, englobe les activités d’écriture de tous les jours telles que la prise de notes, la rédaction d’e-mails, ou la tenue de listes de tâches. Son but est fonctionnel et communicatif, visant à transmettre des informations de manière claire et efficace. Bien qu’utile et nécessaire, l’écriture ordinaire n’implique généralement pas un processus de réflexion profonde ou de guérison émotionnelle.

L’écriture créative, quant à elle, englobe la poésie, la fiction, le théâtre, et d’autres formes d’écriture artistique. Son objectif est d’exprimer des idées, des émotions, ou des histoires de manière imaginative. L’écriture créative peut certes être thérapeutique pour certains, mais elle est principalement destinée à l’expression artistique et à la communication d’une vision ou d’une expérience à un public. Le succès de l’écriture créative est souvent évalué par la reconnaissance extérieure, telle que la publication ou les retours des lecteurs, contrairement à l’écriture thérapeutique qui est un processus introspectif et personnel.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Transformez votre vie en 30 jours : La puissance du journaling

En comparant ces trois formes d’écriture, il devient clair que l’écriture thérapeutique se distingue par son orientation vers la guérison et le développement personnel. Alors que l’écriture ordinaire sert des besoins quotidiens et fonctionnels, et que l’écriture créative cherche à explorer et à communiquer une expérience esthétique ou imaginative, l’écriture thérapeutique se focalise sur l’exploration de l’intériorité de l’écrivain, offrant un espace pour le traitement et la transformation des expériences vécues.

Atelier d'écriture

 Les bénéfices de l’écriture thérapeutique

L’écriture thérapeutique a montré à travers diverses recherches et études son impact significatif sur le bien-être mental et émotionnel.

Certains psychologues, psychiatres, art-thérapeuttes ont exploré les façons dont cette pratique peut contribuer à améliorer la santé psychologique, soulignant son efficacité dans la réduction du stress, l’amélioration de l’humeur, et même dans le renforcement du système immunitaire.

Recherche et Études

Une étude notable dans ce domaine est celle menée par le psychologue James Pennebaker, qui a découvert que l’écriture expressive, où les participants écrivent sur des événements traumatisants ou émotionnellement chargés de leur vie, peut mener à une amélioration significative de la santé physique et mentale. Ses recherches ont montré que cette forme d’écriture peut diminuer la fréquence des visites médicales, améliorer la fonction immunitaire et réduire les niveaux de stress et de dépression.

D’autres études ont confirmé que l’écriture thérapeutique aide à gérer les symptômes de diverses conditions, telles que le trouble de stress post-traumatique (TSPT), la dépression, et l’anxiété. Elle favorise une meilleure régulation émotionnelle en aidant les individus à traiter et à exprimer leurs sentiments de manière constructive.

Témoignages

Les bienfaits de l’écriture thérapeutique ne se limitent pas aux résultats de recherches ; ils se reflètent également dans les expériences vécues par de nombreuses personnes.

Par exemple, Sarah, une femme qui a lutté contre l’anxiété et la dépression, a découvert dans l’écriture thérapeutique un moyen de canaliser ses pensées négatives et de retrouver un sentiment de paix intérieure. En écrivant régulièrement sur ses expériences et ses émotions, elle a pu identifier des schémas de pensée nuisibles et travailler à les modifier.

Marc, ayant survécu à un grave accident de voiture, a utilisé l’écriture thérapeutique comme un outil pour surmonter son TSPT. En mettant des mots sur ses peurs et en revisitant l’événement traumatisant à travers l’écriture, il a progressivement réussi à réduire l’intensité de ses réactions de stress et à mieux gérer ses émotions.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Les lettres thérapeutiques : Explorer différents types pour le bien-être émotionnel

L’écriture thérapeutique peut-être une voie vers la guérison et le bien-être. Le simple acte d’écrire peut devenir un allié précieux dans le processus de récupération et de croissance personnelle.

Comment intégrer l’écriture thérapeutique dans sa vie

Adopter l’écriture thérapeutique dans votre quotidien peut sembler intimidant au début, mais avec quelques conseils pratiques et un engagement régulier, vous découvrirez rapidement ses bienfaits. Voici comment vous pouvez commencer :

Conseils pratiques

  1. Commencez petit : Vous n’avez pas besoin de consacrer des heures à l’écriture chaque jour. Commencer par cinq à dix minutes peut suffire pour ressentir les bienfaits.
  2. Choisissez un cadre qui vous inspire : Que ce soit un journal papier que vous aimez ou un document numérique, l’important est que le processus vous soit agréable.
  3. Écrivez sans censure : Laissez libre cours à vos pensées et émotions sans vous soucier de la grammaire ou de la cohérence. L’écriture thérapeutique est un espace de non-jugement.
  4. Incorporez l’écriture dans votre routine : Trouver un moment dans la journée où vous êtes le moins susceptible d’être dérangé peut aider à rendre cette pratique régulière.
  5. Utilisez des prompts d’écriture : Si vous ne savez pas par où commencer, des prompts peuvent vous aider à lancer le processus. Des questions comme « Qu’est-ce qui me pèse aujourd’hui ? » ou « Pour quoi suis-je reconnaissant ? » peuvent ouvrir le chemin.

Exercices d’écriture

  • Lettre à soi-même : Écrivez une lettre à votre vous futur ou passé, en exprimant vos espoirs, vos regrets, ou vos conseils.
  • Journal de gratitude : Notez trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant chaque jour pour cultiver une attitude positive.
  • Pages du matin : Commencez votre journée par écrire trois pages de pensées en flux libre, pour clarifier votre esprit.

Ressources pour aller plus loin

Notre podcast Psycho-Plume avec cet épisode sur les fondements de l’écriture thérapeutique:

Ecriture thérapeutique

Pour ceux désireux d’explorer davantage l’écriture thérapeutique, voici quelques ressources utiles :

L’écriture thérapeutique est un voyage personnel et unique pour chacun. En vous donnant la permission d’explorer vos pensées et émotions à travers l’écriture, vous ouvrez la porte à une meilleure compréhension de vous-même et à une plus grande paix intérieure. Lancez-vous et découvrez le pouvoir transformateur de l’écriture.

Conclusion

L’écriture thérapeutique offre une voie accessible et profondément personnelle pour la réflexion, la guérison et la croissance.

Que vous soyez confronté à des défis émotionnels, à la recherche d’une meilleure connaissance de vous-même, ou simplement curieux des façons d’enrichir votre vie intérieure, l’écriture thérapeutique peut être un compagnon précieux sur votre chemin.

Invitation à l’action

Je vous encourage vivement à prendre un moment, un stylo, ou un clavier, et à commencer à explorer l’écriture thérapeutique.

Commencez par des exercices simples, comme tenir un journal de gratitude ou écrire des lettres non envoyées, et observez les effets sur votre état d’esprit et votre bien-être émotionnel.

Partagez vos expériences, vos réussites et même vos difficultés. Que ce soit en commentant ci-dessous, en rejoignant des ateliers d’écriture, ou en partageant avec des proches, votre voyage dans l’écriture thérapeutique est une aventure qui mérite d’être partagée.

L’écriture ouvre des portes vers des mondes intérieurs inexplorés et offre un miroir pour refléter notre expérience humaine la plus profonde. Puissiez-vous trouver dans l’écriture thérapeutique non seulement un outil de guérison, mais aussi une source de joie, de créativité et d’expression personnelle.

Psychologue et écrivain, je partage dans mon site des articles sur l'écriture thérapeutique.

4 commentaires

  • Caroline

    Merci Olivia pour cet article trés intéressant. Cela donne des idées en plus que je pourrai partager avec mes patients.
    Je pratique déjà l’écriture de mon happy book dans lequel je note tous les soirs les bonnes choses que j’ai vécues dans la journée et j’écris mes objectifs.
    Je vais tenter la lettre à moi-même 🙂
    Au plaisir de te lire !
    Caroline

  • Alexandra

    Merci pour la distinction entre écriture thérapeutique / ordinaire / créative et pour les conseils donnés dans l’article. Pour ma part, je pratique le « brain dump » régulièrement, j’écris tout ce qui me passe par la tête pour alléger mon cerveau. Je pratiquais l’écriture thérapeutique sans le savoir !

  • Hanso

    Ton article me rappel une émission entendu il y a des année sur France Inter. Je ne me souviens plus du tout qui était l’intervenance spécialiste, mais la thématique oui. C’était justement l’écriture comme thérapie. Il y a une phrase que je garde en mémoire: « 20 minutes d’écriture par jours, permet d’améliorer son espérance de vie, car cela contribue à réduire grandement le stress ». Bien évidemment pour cela il faut comme tu le dis justement se commencer petit, mettre un cadre, se lacher la grappe sur l’orthographe and co et en faire une routine.Personnellement je ne suis pas une bonne élève à ce sujet car je ne suis absooluement pas régulière. Je réintègre l’écriture dans mon quotidien dès que j’ai besoin de prendre du recul ou de réfléchir d’un point de « tharapeuthique » comme tu le nomme. Sinon en réalité j’ai toujours un stylo et un carnet avec moi, même à la salle de sport ! Merci pour l’astce du prompt, je n’y aurais jamais songé.

    • Olivia

      Merci de ce retour. Effectivement écrire chaque jour est très positif et difficile à tenir quand nous sommes happés dans nos activités quotidiennes. Il faut parfois trouver le bon moment dans la journée et essaher de créer une habitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *